Capteur d’air connecté Foobot : Analyse la qualité de l’air intérieur

capteur d'air connecté

Que ce soit les fines particules, les fumées ou encore les composés organiques volatiles (COV), il existe de nombreux produits nocifs dans notre environnement.

C’est donc pour apporter une solution à cette pollution d’intérieur que la jeune startup Airboxlab a construit un réseau de capteurs pour analyser en continu la qualité de l’air intérieur: le capteur d’air connecté Foobot.

Capteur d’air connecté Foobot : Quelques caractéristiques

Capteur d'air connecté Foobot

  • Marque : Airboxlab
  • Modèle : Foobot
  • Type : Capteur d’air connecté
  • Technologie de détection : diffusion de la lumière, détection à faible latence
  • Gaz détectés : Butane, toluène, formaldéhyde, méthane, benzène, ammoniac, monoxyde de carbone
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11 b/g/n
  • Compatibilité : iOS 7 et plus ; Android 4 et plus
  • Sécurité : ouvert / WEP / WPA / WPA2 Personnel
  • Stockage des données : sur le cloud toutes les 5 minutes
  • Température de fonctionnement : -40° à +125° C ; ± 0,4° C
  • Humidité : 0 à 100 % ; HR ± 0,4 %
  • Dimensions (h x d) : 170 mm x 77 mm
  • Poids : 475 grammes

En près de 2 années de recherche et de développement, Airboxlab a essayé de chercher une solution adéquate au problème d’assainissement de notre air intérieur.

La jeune startup a donc réussi à concevoir un objet connecté destiné à la mesure de la qualité de l’air qui circule à l’intérieur de nos locaux.

Le capteur d’air connecté Foobot est un petit dispositif blanc, de forme cylindrique et au design épuré. Il se branche à une prise de courant et à l’apparence d’une station météo; mais une station météo destinée à mesurer la qualité d’air.

Premier appareil intelligent grand public dédié à la santé ainsi qu’au bien-être en intérieur, le Foobot combine :

  • Technologie des objets communicants
  • Prédiction de l’intelligence artificielle
  • Participation collaborative à la détection de la pollution

Principe de fonctionnement du capteur d’air connecté Foobot

Afin de comprendre le principe de fonctionnement du Foobot, capteur d’air connecté, nous allons d’abord voir de quoi est composé le dispositif. Foobot est donc un objet connecté composé de :

  • Un ensemble de capteurs qui se chargent de mesurer en continu les sources de pollution ; c’est à dire les composés organiques volatiles, les différentes particules aussi fines qu’elles soient…
  • Un module de communication, un socle Wi-Fi b/g/n ; c’est l’élément du dispositif qui est chargé de transmettre toutes les mesures à un serveur dédié et sécurisé.
  • Une application mobile dédiée qu’on peut utiliser sur smartphone ou sur tablette et grâce à laquelle l’utilisateur pourra recevoir toutes les informations et conseils d’action.
Apparence du capteur d'air connecté Foobot
Apparence du capteur d’air connecté Foobot

Pour son fonctionnement, le capteur d’air connecté Foobot nous offre la possibilité d’agir sur 3 différents niveaux pour une meilleure qualité d’air à l’intérieur : l’optimisation du renouvellement de l’air qui circule dans nos locaux, la localisation des sources de pollution afin d’assurer leur élimination et la modification des comportements dans l’objectif d’éviter la production de pollution.

Analyse de toutes les sources de pollution de l’air intérieur

Le capteur d’air connecté Foobot est un dispositif qui fonctionne tous les jours, 24h/24 afin d’analyser en continu l’air intérieur de la pièce de votre maison dans laquelle vous allez la mettre.

Pour cela, les capteurs de l’appareil analysent les principales sources de pollution de l’air intérieur puis les informations collectées sont stockées sur les serveurs.

Enfin, ces données seront envoyées à l’application mobile (installer sur smartphone ou tablette) via laquelle l’utilisateur sera informé des modifications.

Interface de l'appli mobile du capteur d'air connecté Foobot
Interface de l’appli mobile du capteur d’air connecté Foobot

Ainsi, en fonction des éléments identifiés dans l’air qui circule dans votre maison, le capteur d’air connecté Foobot vous montrera comment faire pour améliorer la qualité de cet air.

Dès que le taux de pollution est vraiment grand, des notifications sont alors envoyés à notre téléphone portable pour nous demander par exemple d’aérer la pièce.

Nous sommes donc en face d’un capteur qui effectue des analyses à la fois prédictives et à intelligence collective.

En outre, il prend en compte les conditions du passé et du présent dans le but de mieux servir son utilisateur dans le futur.

Mais le capteur d’air connecté Foobot n’est pas parfait. En effet, il ne s’agit pas du seul dispositif connecté sur le marché conçu pour nous informer des caractéristiques de l’air ambiant.

Le problème avec le Foobot comparativement au capteur d’air connecté Leaf du fabricant suisse Vigilant, il ne fait rien d’autre à part l’analyse de l’air intérieur. Ainsi, en plus de cette fonctionnalité de base le Leaf a également la possibilité de purifier cet air pollué grâce à des filtres de hautes technologies.

Bien sûr le prix de ce dernier est largement au dessus de celui de Footbot.

Haut de 17 cm pour un diamètre de 7,7 cm et un poids de 475 grammes, l’objet connecté intègre des alertes visuelles dont les couleurs (bleu à l’orange) permettent d’avoir une idée de la qualité de l’air intérieur indépendamment de l’application mobile.

Pour ce qui est de sa mise en place, le processus est très simple (comme la plupart des objets connectés). Il ne vous faudra donc pas plus de 2 minutes pour terminer l’installation de votre capteur d’air connecté Footbot en suivant pas à pas les instructions de l’appli mobile.

Alertes visuelles du capteur d'air connecté Foobot
Alertes visuelles du capteur d’air connecté Foobot

Autre chose d’assez intéressante qu’il faut souligner avec cette application à installer sur votre smartphone ou tablette, c’est que vous pouvez lier un événement spécifique à une alerte afin d’aider le capteur à la qualité des alertes qu’il aura à générer.

capteur d'air connecté Foobot capteur d'air connecté Foobot

Des innovations en cours de développement

L’équipe de la startup Airboxlab derrière le capteur d’air connecté Foobot est composée de 2 associées à l’origine. Tout d’abord, nous avons Jacques Touillon, le CEO qui s’est chargé de l’élaboration du concept couplant internet des objets et service prédictif d’optimisation de la qualité d’air.

Ensuite, il y a Inouk Bourgon, le CTO chargé de la conception de la technologie du produit, de l’électronique embarquée à l’infrastructure cloud.

Ceux-ci disposent encore de plusieurs tours dans leur sac pour l’amélioration du capteur d’air connecté afin de le rendre encore plus innovant.

A titre d’exemple, des extensions du dispositif sont en cours de développement telle qu’une commande de contrôle des systèmes de ventilation et de purification de l’air intérieur.

Le capteur d’air connecté est disponible sur Amazon sur la page de ce vendeur.


 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here